Archives du mot-clé Empreinte écologique

Calculer son empreinte écologique

Kesako ?

Le concept est maintenant assez répandu : l’empreinte écologique consiste à calculer de combien de planètes nous avons besoin pour vivre, si nous ne changeons pas notre manière de vivre.

Les États Unis auraient besoin de 5 planètes. Et la France? Et bien, on est à 2,5 planètes. Ouf, on est deux fois mieux que les États Unis  ! Mais ne nous leurrons pas, c’est quand même plus qu’une ! A titre d’exemple, la Chine est à 1 et l’Inde à 0,4 planète.

Alors, voilà, comme toujours, c’est à chacun de relever ses manches et commencer à balayer devant chez lui.

… Première étape : faire le point…

La première étape, c’est de commencer par faire un petit audit personnel, enfin, familial… Quelles sont les habitudes de la famille (alimentaires, déplacement, énergétiques, etc…) ? Les outils sont nombreux. Il suffit de taper « empreinte écologique » pour en trouver un. Quel que soit celui que vous prendrez, il y a fort à parier que les résultats vous feront peur. Mais l’intérêt réside surtout dans les pistes que ces outils vous donneront…

Mon calcul sur WWF : Aïe, aïe, aïe…

empreinte

… Deuxième étape : prendre une bonne résolution…

Réduire sa consommation de viande, arrêter de gaspiller la nourriture, manger plus local, prendre des transport en commun ou son vélo…? Il y a des pistes, plus ou moins applicables pour chacun, mais il y en a beaucoup…

A chaque famille de se poser des questions et de se donner des objectifs; qu’est-il envisageable de faire? Que mettons-nous en place?

Je recommande ce fascicule édité par la fondation Nicolas Hulot, qui permet de faire un audit, puis de prendre des mesures et de calculer leur effet :

Il y a aussi le site 1 million women, qui permet de calculer les réductions de nos émissions pour chaque engagement pris.

… Troisième étape : compenser ?…

Il existe aussi la possibilité de compenser. A moins de retourner vivre dans une grotte, notre mode de vie occidental pèse lourd. Il est possible de faire une démarche volontaire de compensation (financière) de notre impact carbone.

Il existe des sites qui permettent de promouvoir des projets qui ont un impact positif sur les émissions de carbone. Vous participez directement à des projets qui permettent de compenser nos émissions de carbone.

Par exemple : CO₂Solidaire

Mais bon, l’idée, c’est quand même de changer nos comportements et pas de s’acheter une bonne conscience en ne changeant rien !

Camille
Le blog du colibri