Archives pour la catégorie Projets

Toute l’équipe de Plaisir en Transition vous souhaite, à vous et ceux qui vous sont chers, une très belle année 2021 !

Bonne année 2021

Plus que jamais, nous restons convaincus que c’est ensemble que nous saurons être résilients pour imaginer et construire un avenir plus durable. 

En guise de vœux pour cette année, nous souhaitons partager ici quelques souhaits, qui, nous le souhaitons, vous inspirerons…
  • De l’engagement de la part de la ville et de ses habitants pour la Transition Écologique avec le Pacte pour la Transition !
  • De la force dans nos jambes pour faire rouler des vélos par milliers… Le vélo est un super allié pour entretenir une santé de fer (et de beaux mollets ;)) et super efficace contre la morosité ambiante…
  • Un jardin à partager, dont les premières graines ont déjà commencé à germer dans l’esprit de certains d’entre nous…
  • Une démarche zéro-déchet qui compte de nombreux nouveaux adeptes grâce au compostage pour les biodéchets, en évitant les produits suremballés, les produits à usage unique… 
  • Une consommation plus sobre pour préserver les ressources naturelles et surtout consommer local et durable…
  • Le recours plus courant à la réparation de nos équipements et le choix de produits de seconde main (eux au moins ils ont une histoire à nous conter)…
  • Du partage et de l’échange autour de nos ateliers transitionnels et intergénérationnels comme les Répar’Cafés, les ateliers de partage de savoir faire
  • Une biodiversité préservée et des milieux naturels protégés
  • Le développement d’une agriculture urbaine par l’installation de maraîchers bio sur la commune et le développement du permis de planter
  • Et, finalement, que 2021 nous fasse oublier 2020 par le resserrement des liens humains et l’expression de la bienveillance et de la solidarité dans toutes nos actions.

Semons les graines d’un avenir plus vert, plus soutenable, plus solidaire, plus désirable !

Pensons global, agissons local !

Soirée créativité citoyenne

Le 10 mars de 19h00 à 22h00, vous êtes conviés à une grande concertation citoyenne.

Venez avec vos envies, vos idées et vos rêves pour imaginer ensemble les projets qui feront vivre le centre commercial Grand Plaisir différemment ! 


Inscription obligatoire ici.

Grande auberge espagnole prévue, n’oubliez pas de ramener un petit plat à partager !

Ensemble, nous irons plus loin…

Un jardin partagé et pédagogique

Un jardin partagé est un jardin pensé, construit, cultivé et géré de façon collective pour répondre aux attentes et au besoins des habitants d’un quartier ou d’une commune.

Réunis en association, les membres du jardin prennent collectivement les décisions qui concernent son aménagement, son fonctionnement, sa gestion au quotidien.

Ce jardin collectif est un lieu d’échange et de partage entre les générations, un lieu de rencontre et de convivialité.

Même si vous n’avez aucune connaissance en jardinage, vous apprendrez rapidement en échangeant avec les jardiniers les plus expérimentés.

Produire ensemble des fruits et légumes au naturel, des fleurs, des plantes aromatiques ou médicinales, est source de bien être pour les jardiniers mais aussi pour les habitants du lieu où est installé le jardin.

Jardin partagé Rue du Ban de la Roche, Strasbourg. Source : Flickr

Toute personne peut devenir membre du jardin partagé, ou peut être invitée à y entrer lorsqu’un membre de l’association est présent, ou lors des évènements qui y seront organisés tout au long de l’année comme la fête du jardin, le troc aux plantes…

Ce jardin peut être également un lieu d’éducation à la nature et à l’environnement pour les enfants qui y apprennent la botanique, ou qui y observent la faune urbaine. Des parcelles peuvent être attribuées aux écoles avoisinantes qui y mèneront des projets pédagogiques.

Plaisir en Transition aimerait voir la création d’un tel lieu sur notre commune et propose donc à toutes les bonnes volontés qui souhaiteraient participer au projet de se grouper. Aussi, si vous êtes intéressés, nous vous invitons à répondre à quelques questions qui nous permettront de délimiter ce projet selon vos envies.

Le questionnaire est en ligne : Enquête jardin partagé sur Plaisir
Réponse attendue avant le 1er juillet 2018

Merci par avance pour votre participation ! Nous ne manquerons pas de revenir vers vous lorsque le projet aura maturé.

Pour plus d’information sur ce projet, n’hésitez pas à nous contacter.
L’équipe Potager Urbain.

POC21 – Solutions pour la Transition Écologique

5 semaines pour prototyper le futur

POC21 est une résidence d’innovateurs réunissant 100 « makers » venus des quatre coins du monde pour prototyper une société zéro carbone, zéro déchet.
Pendant 5 semaines, leur mission est d’inventer, en open source, 12 produits et solutions pour le climat et la transition écologique.

Réchauffement climatique, raréfaction des ressources, déséquilibres Nord-Sud, … alors que ces crises s’enchainent, le modèle “open source” ouvre une nouvelle voie, à quelques mois de la conférence de Paris pour le climat (COP21).

Situé au château de Millemont (Yvelines), le projet POC21 rassemble 100 participants et 12 projets open source, sélectionnés suite à appel à projet. A leurs côtés, experts et mentors de multiples domaines : énergie, construction, agriculture, eau, déchets, fabrication numérique, business models, design produit, communication, financement, … tous combinent leurs énergies et expertises dans une expérience unique de prototypage et de coopération, qui s’étale de mi août à fin septembre 2015.

Une fois les projets arrivés à maturité, une campagne de diffusion s’appuiera sur un catalogue des solutions prototypées, plusieurs vidéos et contenus pédagogiques, une exposition grand public à Millemont, une diffusion des prototypes au sein des mobilisations citoyennes autour de la COP21 telles qu’Alternatiba Paris, mais aussi une sensibilisation des décideurs politiques et économiques au potentiel des solutions open source pour la transition écologique et la préservation du climat.

Le projet POC21 est co-produit par OuiShare et le collectif allemand OpenState, un laboratoire pour modes de vies durables et contemporains.

Vers une fabrication distribuée et open source

L’open source maximise la diffusion, la réplicabilité et l’adaptabilité des solutions, avec des coûts défiants toute concurrence, comme l’illustre l’exemple de Wikispeed. Issu du logiciel, le modèle s’applique aujourd’hui aux objets physiques, et converge avec le mouvement des Makers.

Désormais, tout le monde ou presque est en mesure de créer, réparer ou améliorer des objets, en s’appuyant sur les savoirs, plans et fichiers 3D partagés sous licence libre. Les outils de fabrication numérique, de plus en plus accessibles au sein des Fab Labs, makerspaces et autres tiers-lieux de fabrication, permettent alors de passer “des bits aux atomes”, du modèle au prototype.

Imaginez, partout, des individus et communautés produisant leur énergie, nourriture, biens de consommation, solutions de monitoring énergétique, ou même ou leur propre habitat.

L’objectif est d’amener ces 12 projets open source pour modes de vie durables à un stade de maturité suffisant pour une diffusion massive en amont de la COP21.

Les 19 et 20 septembre 2015, OuiShare et Open State vous ouvrent les portes du Château de Millemont pour découvrir ces 12 produits et solutions open source pour le climat. Navettes et inscriptions en ligne obligatoires.

Liste des projets :

  • Aker (Etats-Unis): Un kit en bois pour cultiver des fruits et légumes et élever des poules en ville. Ce projet a été développé par Aaron Makaruk et Tristan Copley Smith à Denver dans le Colorado.
  • SolarFlower (Royaume-Uni): Une éolienne verticale Do It Yourself à 30 euros, fabriquée à partir de matériaux de récupération. La version actuelle est capable de délivrer 1 kilowatt avec un vent de 60 kilomètres heures. Le projet est porté par Daniel Connell.
  • Biceps Cultivatus (France) : Un meuble de cuisine qui combine culture aquaponique, conservation des aliments sans énergie, et transformation des aliments au moyen d’un robot mécanique, et compostage des biodéchets. Audrey Bigot, Valentin Martineau, Antoine Pateau et Yoann Vandendreissche sont à l’origine de ce projet.
  • Own Food (France) : Une serre semi-automatisée à assembler soi-même. Elle utilise les principes de l’aquaponie et de la permaculture. Une application mobile permet de suivre ses cultures.
  • Showerloop (Finlande) : Un système qui filtre l’eau en temps réel pour la réinjecter dans le pommeau, permettant de diviser par dix la quantité d’eau utilisée. Un prototype développé par Jason Selvarajan.
  • Nautile (Belgique) : Une bouilloire dont le design est inspiré de la nature pour minimiser sa consommation d’énergie. Le projet est mis au point par Guillian Graves et Michka Mélo.
  • Solarrose (France) : Un système de concentration solaire fabriqué à partir de miroirs qui captent les rayons du soleil et transformer leur chaleur en énergie thermique. Il a été conçu par l’association Open Source Écologie.
  • Open Energy Monitor (Royaume-Uni) : Un appareil électronique qui permet de suivre la consommation énergétique d’un bâtiment, son taux d’humidité et sa température. Les données sont accessibles via smartphone, tablette ou ordinateur.
  • Vélo M2 (Belgique) : Un ensemble de modules à ajouter au vélo-cargo modulaire XYZ Cargo développé par le collectif danois N55. Les deux premiers modules imaginés sont un mini-cinéma et un mini-fablab (muni d’une imprimante multifonction). Trois collectifs bruxellois sont à l’origine de ces modules.
  • SunZilla (Allemagne) : Un groupe électrogène dans lequel l’essence est remplacée par des panneaux photovoltaïques. Il peut se plier et se déplacer facilement. Quatre membres de l’association Bootschaft ont créé ce système.
  • Bicitractor (France) : Un tracteur à pédales adapté aux petites et moyennes exploitations. Il permet de labourer, sarcler ou biner la terre. Ce projet est porté par le collectif FarmingSoul.
  • Faircap (Espagne) : Un filtre antibactérien adaptable à n’importe quelle bouteille d’eau. Il est imprimable en 3D pour environ un euro. Le prototype a été conçu par Mauricio Cordova.